Nos experts sont disponibles au 05 59 45 57 06

FrançaisEnglishEspanol

Comment et pourquoi tester l'eau du robinet ?

Comment et pourquoi tester l'eau du robinet ?

 

 

 

Savez-vous ce que contient l’eau que vous consommez au quotidien ? Bien que considérée comme « potable », l’eau du robinet que 65% des Français déclarent boire*, mais que l’on utilise aussi pour se brosser les dents ou prendre sa douche n’est pas pour autant bonne pour la santé ! Pesticides, résidus de médicaments, chlore, calcaire… On peut y trouver de nombreux polluants. Comment savoir de quoi est composée mon eau et quelles sont les solutions pour la traiter ?

 

 

 

Que peut-on trouver dans l’eau du robinet ?

 

Le corps humain est composé à 60% d’eau. C’est dire à quel point cette dernière est indispensable pour notre santé ! Outre l’hydratation procurée par la boisson, l’eau (du robinet tout comme l’eau en bouteille) contient de nombreux minéraux indispensables à l’organisme, comme le calcium, le magnésium, le fer le phosphore ou encore le fluor.

 

Malheureusement, il y a également certaines substances ou molécules présentes dans l’eau (naturellement ou pas) dont on préfèrerait se passer, à commencer par le calcaire. La teneur en calcaire, qui dépend de la région et de la nature géologique du terrain, peut dénaturer le goût de l’eau (et des aliments), lui conférer une mauvaise odeur, mais également endommager votre électroménager.

Il peut également arriver que votre eau contienne des traces de métaux lourds, notamment du plomb ; cela est fréquent dans les bâtiments dont les canalisations sont en plomb (construits avant 1950). Les dangers de l’absorption de plomb ne sont aujourd’hui plus à démontrer : problèmes neurologiques, retards de développement psychomoteur chez les jeunes enfants...

Enfin, les COV (ou Composés organiques volatils) sont des molécules qui proviennent des produits pétroliers ou encore des pesticides utilisés dans l’agriculture. Ils se mêlent à l’eau et peuvent être toxiques. Une étude publiée en 2017 par L'UFC-Que Choisir révèle que près de 2,8 millions de Français boivent une eau polluée par ces composantes indésirables**.

Néanmoins, la présence en faible concentration de ces éléments, si elle n’est certainement pas inoffensive, n’empêche pas l’eau d’être considérée comme potable. Pire encore, le processus de traitement et dépollution de l’eau, qui doit éliminer microbes, bactéries, virus et germes, provoque lui-même une forme de pollution en laissant des traces de chlore dans l’eau, pouvant altérer son goût.

 

 

 

Où trouver les données de qualité de l’eau dans ma commune ?

 

Alors comment savoir de quoi est réellement composée l’eau que je bois au quotidien ? Vous ne le savez peut-être pas, mais les données de qualité de l’eau sont accessibles commune par commune sur le site du Ministère des Solidarités et de la Santé. Vous y trouverez les résultats du contrôle sanitaire réalisé par les Agences régionales de santé, ainsi que des informations plus spécifiques sur certains paramètres.

Cela peut déjà vous donner une première idée des composantes polluantes présentes ou non dans l’eau que vous consommez.

Pour aller plus loin, vous pouvez également choisir d’analyser vous-même votre eau, grâce à des outils de mesure très simples.

 

 

 

Comment analyser soi-même l’eau du robinet ?

 

Il existe plusieurs mesures que vous pouvez facilement réaliser chez vous afin de tester la qualité de l’eau du robinet et notamment ses propriétés physico-chimiques ou son pH, sans faire intervenir un professionnel.

Des tests sous forme de bandelettes vous permettent d’évaluer la dureté de votre eau (sa teneur en calcaire) en degrés TH. Un degré correspond à 10,3 mg de carbonate de calcium par litre (ou 4 mg de calcium). On considère généralement que la dureté idéale de l’eau au robinet doit osciller entre 15 et 25°TH. En dessous, l’eau est considérée comme de l’eau « douce », au-delà, comme moyennement dure (jusqu’à 35 ° TH), ou très dures (plus de 35 ° TH).

Il est également possible de mesurer la minéralisation de l'eau et sa concentration totale en solides dissouts dans l’eau avec l’aide d’un testeur de conductivité ou TDS mètre.

 

 

Faut-il filtrer mon eau du robinet ?

 

Suivant les résultats obtenus lors des différents tests, il est possible que vous ayez besoin de filtrer votre eau du robinet. Voici quelques conseils pour bien choisir votre système de filtration selon vos besoins.

 

Si votre eau ne présente que peu d’éléments néfastes ou que vous êtes principalement dérangé par son goût désagréable causé par le calcaire ou le chlore, la carafe filtrante sera pour vous une solution idéale et peu onéreuse ; elle vous permet de stocker au réfrigérateur une eau fraîche et débarrassée de ses principales impuretés (plomb, fer, manganèse, aluminium, chlore, calcaire, sel et principales bactéries).

 

Les cartouches au charbon actif permettent également de filtrer le chlore et les pesticides présents dans l'eau potable à hauteur de 85% environ. Elles équipent de nombreux systèmes de filtration, comme les osmoseurs. L’avantage de ce système de filtration est qu’il est peu coûteux tout en vous permettant de traiter l’eau à l’arrivée de votre robinet. Vous pouvez donc profiter d’une eau filtrée pour la boisson mais aussi pour toutes vos préparations culinaires.

 

Quant à la stérilisation par ultraviolets, elle permet elle aussi de désinfecter l’eau et donc d’éliminer microbes, bactéries, virus, moisissures et autres micro-organismes. Elle ne nécessite aucune utilisation de produit chimique et ne laisse pas de résidus des micro-organismes détruits. Ce système de filtration présente le grand avantage de pouvoir s’installer selon vos besoins à l'arrivée générale de la maison ou traiter l'eau dans les endroits spécifiques (douche, lave-linge…).

 

 

Vous savez désormais tout sur votre eau du robinet et comment la consommer au quotidien sans danger pour votre santé !