Nos experts sont disponibles au 05 59 45 57 06

FrançaisEnglishEspanol

Elles arrivent ! Tout savoir sur les chenilles processionnaires et comment s'en débarrasser.

Elles arrivent ! Tout savoir sur les chenilles processionnaires et comment s'en débarrasser.

Si vous avez un jardin arboré, vous avez certainement déjà pu observer une file indienne de chenilles processionnaires du pin. Saviez-vous que c’était l’un des insectes les plus nuisibles au monde ? Ces larves de papillons de nuit forment des colonies, dévorant les arbres et sont également un danger pour l’homme et les animaux. Voici comment les reconnaître et s’en débarrasser.

 

 

Comment reconnaitre des chenilles processionnaires ?

 

La chenille processionnaire du pin, à ne pas confondre avec son homologue du chêne, est la larve d'un papillon de couleur grise, qui, en été, pond de grandes quantités d’œufs sur les branches des pins. Une fois éclos, au début de l’automne, ces œufs donnent des larves : les chenilles processionnaires.

 

Plusieurs signes distinctifs permettent de les reconnaître : leur corps très velu (recouvert de soies urticantes), leurs cocons-nids blancs en fils de soie dans les pins, ou encore leurs déplacements caractéristiques en file indienne, souvent dès la saison hivernale. Il est également possible de détecter leur présence avec les dégâts qu’elles provoquent sur les arbres infestés ; en effet, les chenilles processionnaires se nourrissent en grignotant les aiguilles de pin, ce qui affaiblit l’arbre petit à petit et le rend aussi plus vulnérable à l’attaque d’autres nuisibles. Les espèces les plus attaquées sont le pin parasol, le pin maritime, le pin sylvestre et le pin d'Alep.

 

En plus de causer des dégâts considérables sur les arbres, les chenilles processionnaires sont également un vrai danger pour les êtres vivants ; les micro-poils qui recouvrent leur dos sont des minuscules dards très urticants, qui sont projetés en l’air lorsque ces nuisibles se sentent menacés, pouvant ainsi causer chez l’être humain d’importantes réactions allergiques sur la zone de contact, ainsi que des troubles oculaires ou respiratoires. Attention également au contact avec vos animaux de compagnie ! Un chien dont la langue entrerait en contact avec une chenille risque une nécrose s’il n’est pas soigné rapidement.

 

 

Quelles solutions pour lutter contre les chenilles processionnaires du pin ?

 

Avant tout traitement, sachez que des méthodes naturelles dissuasives existent, pour limiter la présence de chenilles dans vos pins ; la mésange, par exemple, est un excellent prédateur des chenilles processionnaires, tout comme les chauves-souris. Saviez-vous qu’en période hivernale, une mésange pouvait manger jusqu’à 500 chenilles par jour ? En favorisant leur présence, en installant par exemple des nichoirs dans vos pins, vous lutterez plus efficacement contre la prolifération des nuisibles.

 

Pour une action plus efficace, vous pouvez coupler cela avec des solutions écologiques ;  idéalement, il vaut mieux prendre ses précautions dès la saison estivale, en installant des phéromones dans un piège suspendu dans vos pins. Ainsi, les papillons mâles de la chenille processionnaire du pin seront attirés, et la fécondation des papillons femelles sera évitée, pour réduire rapidement le développement des chenilles. Si, en revanche, les nuisibles ont déjà élu domicile dans vos pins, vous pouvez alors avoir recours à un collier insecticide à placer autour du tronc. Les chenilles processionnaires seront ainsi capturées lors de leur descente du tronc et collectées à l’aide d’un sac, au moment où elles sont le plus urticantes.

 

Les glus arboricoles à appliquer sur les troncs des pins constituent également une barrière à chenilles écologique. Pour une action optimale contre les chenilles processionnaires, l’application doit se faire entre fin février et début mars selon les conditions saisonnières. Les nuisibles sont rapidement pris au piège et vos arbres épargnés.

 

 

Vous connaissez désormais toutes les astuces pour prévenir et lutter contre l’invasion des chenilles processionnaires du pin. Plus aucun risque pour vous, vos arbres et vos animaux de compagnie !