Nos experts sont disponibles au 05 59 45 57 06

FrançaisEnglishEspanol

Comment remédier à l'invasion d'insectes dans votre sapin de Noël ?

Des insectes dans mon sapin de Noël ?!

 

À l’approche des fêtes de fin d’année, tradition oblige, le sapin de Noël fait son entrée dans votre salon. Mais saviez-vous que cet arbre abritait des milliers d’insectes, acariens et autres araignées ? Tour d’horizon des risques et des bons réflexes à adopter.

 

 

Des milliers d’insectes vivent dans votre sapin

 

Tradition de longue date, le sapin est un incontournable de Noël. Si de nombreuses alternatives design ont fait leur apparition ces dernières années, pour le plus grand nombre, rien ne vaut un « vrai » sapin vivant, souvent un Nordmann ou un Épicéa, pour occuper votre salon tout l’hiver.

 

Mais qui dit arbre vivant dit également insectes ! Une étude norvégienne a révélé que près de 25 000 insectes, acariens et autres araignées pouvaient y loger. En effet, ces petites bêtes s’installent dedans pour hiberner pendant l’hiver, et se réveillent lorsque le sapin est placé au chaud dans le salon. Elles croient alors que le printemps est de retour et reviennent à la vie.

 

Mais en plus de la quantité, vous seriez surpris de découvrir le nombre d’espèces qui élisent domicile dans votre arbre de Noël ! Cela varie bien sûr selon la provenance du sapin, mais les nuisibles les plus fréquemment rencontrés sont : les araignées, les coléoptères, les mites – qui sont, elles inoffensives, mais leurs larves se nourrissent des aiguilles du sapin, les pucerons, les cochenilles, les scarabées ou encore les acariens, qui, en plus d’attaquer votre arbre, peuvent également être déclencheurs de réactions allergiques chez les humains.

 

 

Ces nuisibles sont-ils dangereux ?

 

Mais alors, que faut-il faire ? Abandonner la tradition ? Céder à l’appel du sapin en plastique ? Pas de panique, même avec un arbre vivant, les risques sont moindres.

 

En effet, il faut savoir que ce nombre de 25 000 nuisibles, s’il est avéré pour un sapin élevé et coupé en pleine forêt, est bien moindre pour un arbre acheté en supermarché, qui provient la plupart du temps d’une culture dédiée et qui a certainement été traité.

 

Ensuite, la plupart des insectes énumérés ci-dessus vivent à l’intérieur de l’arbre, et non à sa surface. Vous ne devriez pas les croiser de sitôt, d’autant que nombre d’entre eux ont une taille microscopique. De plus, faute de nourriture suffisante hors de leur habitat naturel, ils mourront rapidement une fois le sapin installé chez vous, surtout que ces insectes vivent en écosystème équilibré et peuvent être les proies les uns des autres. Si d’ailleurs vous possédez des plantes d’intérieur, sachez que ces dernières aussi contiennent foisons de petits êtres microscopiques qui ne sont pas nocifs pour autant.

 

Reste tout de même que certains nuisibles ne sont pas les bienvenus dans votre habitat, et c’est compréhensible, encore plus quand il héberge des personnes fragiles ou allergiques. Voici donc quelques bons réflexes pour profiter le plus sûrement du monde de votre beau sapin.

 

 

Adopter les bons réflexes

 

Lorsque vous choisissez votre arbre, inspectez-le bien, puis secouez-le ; cela fera tomber bon nombre de nuisibles vivants dans les branches. Dans la plupart des jardineries, les sapins ont déjà été secoués, avec des moyens professionnels, pour faire tomber les épines et branches mortes (ou vous pouvez éventuellement demander à ce que l’on vous le fasse sur-place) ; vous aurez donc bien moins de risques avec un arbre vendu dans le commerce, que si vous allez le couper vous-mêmes. Ensuite, essuyez l’arbre avec un chiffon, ce qui permettra d’enlever les œufs et les insectes tenaces.  Enfin, pour éviter tout risque de propagation dans votre domicile, placez votre sapin de Noël loin de vos plantes d’intérieur.

 

Si vous souhaitez être certain qu’aucune petite bête ne quitte l’arbre dans lequel elles ont élu domicile, vous pouvez également opter pour l’utilisation d’un insecticide à base de pyrèthre végétal, qui sera efficace sur toutes sortes d’insectes, volants comme rampants. Évitez de le vaporiser directement sur le sapin, mais choisissez plutôt un diffuseur automatique, qui se chargera de diffuser du produit régulièrement dans votre intérieur.

 

Enfin, pour les personnes plus particulièrement sensibles aux acariens, il est possible de poser un filtre anti-acariens dans l’aspirateur, notamment une fois le sapin jeté.

 

 

Maintenant débarrassé de ces nuisibles, vous pouvez désormais profiter de votre sapin sans risque pendant les fêtes. Joyeux Noël !